Ville de Mandelieu La Napoule
 

Chenilles processionnaires : les bons gestes à suivre

Le Goéland Leucophée : un oiseau protégé

 

A la suite de plusieurs demandes d’administrés concernant la présence de goéland dans leur propriété, la direction générale des services techniques vous informe :

Le goéland leucophée fait partie de la liste des oiseaux protégés suivant l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009. En termes de règlementation, sont donc interdits : « la destruction intentionnelle ou l’enlèvement des œufs et des nids ; la destruction, la mutilation intentionnelles, la capture ou l’enlèvement des oiseaux dans le milieu naturel ; la perturbation intentionnelle des oiseaux, notamment pendant la période de reproduction et de dépendance, pour autant que la perturbation remette en cause le bon accomplissement des cycles biologiques de l’espèce considérée. »
De plus, « sont interdites sur les parties du territoire métropolitain où l’espèce est présente (…) la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. »

Si vous trouvez un jeune goéland, la Ligue de Protection des Oiseaux a édité une fiche conseil qui précise :

Les goélands leucophées nichent fréquemment en plein centre des grandes villes portuaires sur les toits des bâtiments. Les jeunes s’éloignent du nid et se retrouvent au sol : dans la rue, dans un jardin, sur une terrasse... Les parents ne sont jamais loin. Ils continuent tous les deux à nourrir leur progéniture et à la défendre. L’émancipation au sol dure entre 15 jours et un mois et est naturelle. 
Un oisillon doit être laissé sur place. Si nécessaire, déplacez-le à l’abri des dangers dans les 50 mètres aux alentours. Le fait de le toucher n’entrainera aucun rejet des parents.
Les goélands adultes peuvent se montrer agressifs pour protéger leurs jeunes. Si vous vous approchez d’un jeune goéland encore sous surveillance des adultes, pensez à vous protéger le visage. Le bec est coupant.
Le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de la LPO PACA ne peut pas prendre en charge les goélands par manque de structures adaptées et de ressources humaines et financières suffisantes.

Apporter l’animal à un vétérinaire :

Les vétérinaires ont obligation de répondre à tout appel concernant la prise en charge (premiers soins dans le but de relâcher l’animal ou euthanasie dans le cas où l’animal souffre) de la faune sauvage en détresse d’après l’article R242-48 du code rural et de la pêche maritime. Ces soins seront exercés gratuitement car la loi précise qu’un animal appartenant à la faune autochtone n’appartient à personne.
Si le professionnel de la santé animale ne se juge pas compétent pour réaliser un diagnostic, il doit fournir les coordonnées d’un confrère.

> Fiche conseil sur le Goéland de la Ligue de Protection des Oiseaux (fichier Pdf 800 Ko )

 


> Service Hygiène Salubrité Publique

> Pas de quartier pour les moustiques

> Les Frelons asiatiques

> La dératisation à Mandelieu-La Napoule

> La désinsectisation à Mandelieu-La Napoule

> Lutte contre le Charançon rouge du palmier

> Chenilles processionnaires : les bons gestes à suivre

> Le Goéland Leucophée : un oiseau protégé


Direction Générale des Services Techniques, Pôle Hygiène Salubrité Publique

415, chemin de Saint Cassien - 06210 Mandelieu-La Napoule

Tél. : 04 92 97 30 37 ou Port. : 06 31 58 19 77 de 7h30 à 14h30
stopmoustiques@mairie-mandelieu.fr



<< Retour : Service Hygiène

Retour en haut de la page >>

 

Contactez la mairie de Mandelieu
Contact
Travaux dans la ville
Travaux
Inscription au système d’alerte
Alerte
Gardes médicales à Mandelieu
Gardes
Inscription à la lettre de diffusion
Newsletter
Kiosque famille
Kiosque
 
Formalités administratives
 
 
Sur le terrain avec M. le Maire
 
Vidéos de la ville de Mandelieu La Napoule
 
La proximité citoyenne
 
Publications municipales
 
Associations de la ville
 
Galerie photos de Mandelieu-La Napoule