Ville de Mandelieu-La Napoule

   Ville de Mandelieu-La Napoule

Newsletter

La ville à l’heure de la rentrée et des projets

 

Entretien avec Henri Leroy, maire de Mandelieu-La Napoule, à la sortie d’un été marqué par la poursuite du projet de mandat, par des épisodes de fortes chaleurs et d’importants risques incendies, mais également par des moments de rassemblement lors des soirées dans les quartiers.

 

La ville à l’heure de la rentrée et des projets

MLN Mag’ : Un mot sur la saison estivale Monsieur le Maire ?
Henri LEROY :
Oui, n’oublions pas notre statut de ville balnéaire et résidentielle, classée, labellisée « Famille + » qui fait notre image de marque et notre renommée ! La saison estivale a été satisfaisante. Les nombreux touristes ont répondu présents aux multiples programmations culturelles organisées sur la commune, drainant ainsi des retombées intéressantes pour tous les socio- professionnels qui font vivre la destination.

Les forces de l’ordre, Police Municipale et Gendarmerie Nationale ont été fortement sollicitées pour assurer la pleine sécurité du public, et je voudrais leur signifier ma profonde reconnaissance pour leur mobilisation à nos côtés.

 

MLN Mag’ : Le risque Incendies a été particulièrement prégnant cet été…
Henri LEROY :
Notre territoire est vraiment concerné par un patrimoine naturel remarquable très étendu. Mandelieu-La Napoule, c’est 3137 ha dont 2200 ha en site inscrit naturel et inconstructible. C’est un point d’attention majeur, particulièrement cette année avec un été sec, marqué par des températures très élevées. Toutes les conditions étaient réunies pour favoriser la propagation des feux accidentels ou volontaires. A ce sujet, le premier des combats à mener est celui de l’incivisme voire – j’ose le dire – de l'inconscience. Le travail est immense !

Dans notre ville - c’est heureux - nous n’avons pas connu les incendies dévastateurs que certaines communes très proches de la nôtre ont malheureusement connus. Un grand merci aux sapeurs-pompiers du SDIS et aux bénévoles du Comité Communal des Feux de Forêt (CCFF) pour leur engagement à la préservation de nos massifs et à la protection des populations. Restons vigilants, la période est toujours propice aux incendies.
Dans le même ordre d’idée j’ajoute que nous poursuivons le travail sur la lutte contre l’inondabilité avec la signature de l’avenant au PAPI 2 du Riou pour financer à 80% les travaux dans le privé.

 

La ville à l’heure de la rentrée et des projetsMLN Mag’ : L’été passé, le retour à la semaine de quatre jours est donc acté à Mandelieu-La Napoule ?
Henri LEROY :
Oui, enfin, le bon sens a fini par l’emporter ! C’est une victoire pour les familles, pour nos enfants, pour nous les élus qui avons accompagné la démarche de concertation dès mai dernier. Nous avons en effet consulté tout d’abord, les enfants, les premiers concernés, qui ont souhaité récupérer leur mercredi puis, dans le cadre des conseils d’école, les représentants des parents d’élèves et le corps enseignant. Une très large majorité voire unanimité, s’est exprimée pour le mercredi libéré. Je me félicite véritablement de cette décision prise au nom du bien-être de l’enfant, de son équilibre et de son épanouissement scolaire. Je le répète, les enfants restent vraiment notre priorité.

 

MLN Mag’ : Concrètement, quelle organisation pour le mercredi matin libéré ?
Henri LEROY :
Cette question a été anticipée avec les services municipaux et les associations. L’offre d’accueil et d’activités a été appréhendée dans le moindre détail s’agissant du Centre de Loisirs ou de la culture*. A ce titre, je souhaite remercier très chaleureusement le personnel municipal comme les associations pour l’organisation des NAP depuis 3 ans. Je sais combien leur investissement a été considérable, je sais que cette nouvelle donne nécessite aujourd’hui adaptation et souplesse. Je les salue pour leur sens de l'intérêt général.

* Le service des Sports ne propose pas d’activités sur le créneau associatif le mercredi matin.

 

MLN Mag’ : Nous sommes à un peu plus de la moitié du mandat. Quel est votre sentiment sur le chemin parcouru ?
Henri LEROY :
Une grande satisfaction mais, plus encore, un encouragement à « faire mieux que bien ». Il nous reste en effet beaucoup à faire même si nous pouvons nous féliciter, collectivement, du travail réalisé !

Le taux des engagements pris et réalisés à cette date est de 55%. 26% démarrent ou ont démarré dans l’été. Il restera environ 19% du mandat à accomplir entre 2018 et 2020. Je tiens à souligner que la tenue des engagements repose, surtout et avant tout, sur la fidélité à notre méthode budgétaire que les citoyens connaissent bien maintenant : économiser pour investir, investir sans augmenter les taux communaux des impôts locaux tout en conservant un faible niveau d'endettement. L'autogestion par excellence.

 

La ville à l’heure de la rentrée et des projetsMLN Mag’ : Parlons projets justement. Quels sont ceux qui vont rythmer la fin de cette année ?
Henri LEROY :
Comme je l’ai dit, nous avons accéléré la cadence durant la saison estivale. Le temps administratif en termes de commande publique et d’analyse, notamment, n’a pas connu de pause. Ce qui nous a permis de lancer les grands projets structurants comme le Centre Maternel, « MLN Services », la rénovation du terrain de rugby qui sera livré en octobre 2017…
Mais aussi l’embellissement de la place du Château et de la Fontaine dont la première phase devrait débuter d’ici la fin de l’année. Je pense également aux travaux de proximité sur lesquels nous nous étions engagés comme la création du Parking de la Pinéa, l’aménagement des Berges de Siagne autour du stade en gazon synthétique, etc…
Je rajoute que le projet du « Grand Capitou » se poursuit toujours dans la concertation pour améliorer l’image du quartier et lui rendre son identité de village provençal.

 

MLN Mag’ : Mandelieu-La Napoule semble être à la porte d’un nouveau chapitre de son histoire…
Henri LEROY :
La ville change, c’est incontestable, dans tous les domaines. Je m’emploie, avec mon équipe municipale, avec le 1er Adjoint, à réaliser le programme inscrit dans la mandature 2014- 2020, à tenir les engagements pris devant chacun des citoyens. Les investissements sont importants mais ils sont à la hauteur de notre ambition pour, véritablement, préparer l’avenir de notre ville.


<-- Retour accueil mandelieu.fr

Retour en haut de la page